Un article dans le Dauphiné Libéré du 16 janvier 2021 !

Extrait :

Dans le bureau de la SCEA Ymage, les photos en noir et blanc et les imposants meubles hérités des grands-parent tissent un lien indélébile entre les générations qui ont fait et continuent à faire vitre cette terre des Matras depuis plus de 300 ans…

ou plus loin :

Les deux soeurs pratiquent la culture raisonnée et sont en conversion bio depuis l’an dernier pour les noyers et la lavande. Leur crédo : maîtriser d’un bout à l’autre la chaîne de production ou ne travailler qu’avec des partenaires aux méthodes traditionnelles et des entreprises familiales  » pour un vrai rapport de producteur à producteur ».

Comme pour la fabrication de ces petits moelleux aux noix dont la recette a été mise au point par Alain Berne, meilleur ouvrier de France. Comme ces noix chocolatées en collaboration avec la chocolaterie bio équitable La Frigoulette à Beaufort-sur-Gervanne. Ou encore comme cette fleur de sel à la truffe en partenariat avec la famille Raffin, des saumures indépendants de l’Île d’Oléron…

Merci au Dauphiné Libéré pour leur visite 😉
Sabine et Marie)Lise

Pin It on Pinterest